Fils de Lutte

Pour qui ?

 

  • Pour tous , de 6 ans à 106 ans ou plus.

  • Pour celles et ceux qui aiment les arts textiles (tricot, crochet, broderie,...), celles et ceux qui voudraient les découvrir

  • Pour celles et ceux qui ont envie de participer à une création plastique collective

  • Pour celles et ceux qui ont envie de voir du monde et de partager avec eux

  • Pour celles et ceux veulent partager, découvrir, des luttes

  • Pour celles et ceux qui veulent être SOLIDAIRES avec nos ainés
     

Voilà, ça fait un moment qu'à Kaléidoscope se mijote, un projet né de plein d'envies de nos adhérents. Après des rencontres et des séances de travail collectif, le premier rendez-vous ouvert à tous est fixé !

Alors Fils de Lutte, pour qui ? pourquoi ? comment ?
 

Pourquoi ?

 

  • parce que vous voulez être solidaire avec nos séniors

  • parce qu'on a tous (si si cherchez bien dans vos mémoires), un souvenir en lien avec le textile (l'écharpe tricotée par mamie, le canevas "inoubliable" dans un salon familiale, le doudou brodée par votre parrain, etc),

 

  • parce que le textile c'est notre seconde peau, ça nous réchauffe, nous cajole, nous protège, nous rend performant, nous a permis de voyager (voiles des bateaux), bref c'est très présent dans nos vies et depuis très longtemps

 

  • parce que la tapisserie de Bayeux et celle de l'Apocalypse du Château d'Angers.....parce qu'Aubusson et Lurçat (et ça pour comprendre, il faut venir le 3 octobre ... héhéhé !)

 

  • parce qu’individuellement et/ou collectivement on traverse des luttes et que les partager nous rend plus humain et plus fort ! (on l'expérimente tous les jours)

 

  • parce qu'on rêve de faire des veillées'mémé/pépé cette hiver ... vous la sentez l'odeur du vin chaud et du chocolat ....

 

  • parce que bricoler, essayer, bidouiller ça peut rendre heureux

 

  • parce qu'on est pas à l'abri de passer des bons moments et de réaliser une création collective "époustouflifiante"

 

  • parce qu'on va rencontrer des nouvelles têtes et se tricoter plein de jolis souvenirs

  • parce que c'est bientôt l'hiver et que ça donne envie de douceur

 

Si vous hésitez encore, sachez que la pratique des activités textiles fait gagner 99% de bonheur dans le cœur ! (source tout à fait scientifique et vérifiée!)

 
 

Comment participer ?

 

C'est simple, possible de plein de manières et ça va durer 1 an :

Automne 2020/Hiver 2021

  • en réalisant un ou plein  carré de 15cmx15cm dans la technique textile qui vous fait plaisir

  • en venant à un atelier de découverte gratuit proposé par Kaléidoscope (03 Octobre 2020, 31 Octobre 2020,

  • en donnant du matériel textile (laine, aiguille, canevas, fils de coton, aiguille, etc)

  • en mobilisant des copains/copines à faire un/des carrés textiles (l’occasion d'une soirée automnale/hivernale tartiflette/tricot !!)

Printemps 2021 (selon situation sanitaire)

  • on continue les carrés...

  • d'autres ateliers "découvertes" seront programmés

  • en participant à une sortie au musée de la tapisserie d'Aubusson

  • en participant au grand pique nique de Fils de Lutte

Été 2021

  • en venant voir la création collective qui ébahira vos yeux éblouis par tous les magnifiques carrés produit (été 2021)

Automne 2021

  • en réalisant des couvertures lestés pour les séniors de notre territoire grâce aux carrés (automne 2021)

Des luttes ?

 

L'idée de Fils de Lutte a germé dans les têtes des adhérent.e.s de Kaléidoscope de plein de manières différentes...

Association d'éducation populaire, Kaléidoscope a accompagné le collectif citoyen "C'est pas demain la veille" dans la lutte pour la ré-ouverture de la maternité du Blanc (36), cette lutte riche d'initiatives solidaire a permis de nombreux échanges et rencontres, et l'envie d'en découdre, recoudre etc... au propre comme au figuré. L'envie de continuer également pour les personnes ayant participé à la lutte de continuer à se voir et échanger, FAIRE ENSEMBLE.

Une des salariée de Kaléidoscope est designer textile, diplômée de l'école nationale supérieure des arts appliqués et nous fait régulièrement partager ses enthousiasmes textiles !!! (aaaaaahh Aubusson, la tapisserie de Bayeux, celle d'Angers !!!!)

Lors d'une formation à un outil d'éducation populaire : "Petites histoires/Grandes histoires" proposée par l'asso en 2018, nous avons expérimenté le pouvoir émancipateur du récit de vie que l'on partage.

Comment chacun d'entre nous a vécu de "petites histoires" qui viennent résonner avec la grande Histoire, comment en se racontant nos prises de conscience et nos combats individuels et collectifs on se libère des représentations du monde qui parfois nous empêche d'agir, voir nous écrabouille.

Notre proposition est de réutiliser une partie de cet outil pour vous inviter à formuler VOTRE LUTTE.

Cela peut être fait de manière anonyme ou non. Toutes les "phrases" de lutte seront également données à voir lors de la restitution finale.

FORMULER SA LUTTE

En utilisant cette phrase à compléter, prenez le temps de formuler une lutte :

  • J'ai pris conscience de  ................ (injustice vécue, ressentie, subie), du coup, j'ai ................ (agis en, participé à,fait, etc)

exemples :

j'ai pris conscience que la fermeture de la maternité du Blanc était injuste, du coup j'ai participé à la manifestation Le Blanc voit rouge

j'ai pris conscience que la fermeture d'une classe dans l'école de mon enfant était injuste, du coup, j'ai fait un courrier avec d'autres parents d'élèves

j'ai pris conscience que le handicap de mon mari lui interdisait l'accès à certains lieux, du coup, j'ai rejoins une asso de défense des usagers en situation de handicap

j'ai pris conscience que la facture de téléphone de mon voisin âgée était bien trop élevée, du coup, j'ai défendu ses intérêts en appelant l'opérateur